21/05/2004

Dans la série "Jo trop forts"

J'offre une demi olive a qui identifie le ça qui termine cet extrait..  Bonne chance à tous !
Indice : Les post d'en dessous peuvent vous aider. Tout les blogs de skynet peuvent aussi vous aider...
 
" Trahir qui disparut, dans La disparition, ravirait au lisant subtil tout plaisir. Motus donc, sur l'inconnu noyau manquant - " un rond pas tout à fait clos finissant pas un trait horizontal " -, blanc sillon damnatif ou s'abima un Anton Voyl, mais d'ou surgit aussi la fiction. Disons, sans plus, qu'il a rapport à la vocalisation. L'aiguillon paraîtra à d'aucuns trop grammatical. Vain soupçon : contraint par son savant pari à moult combinaisons,allusions, substitutions ou circonclusion, jamais G.P. n'arracha au banal discours joyaux plus brillant ni si purs. Jamais plus fol alibi n'accoucha d'avatars si mirobolants. Oui, il fallait un grand art, un art hors du commun pour fourbir tout un roman sans ça !"
 
Auteur : B. Pingaud.


22:31 Écrit par Mat | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

argh Je n'ai pas lu celui-là! Frustrant . Tout de go là tout de suite comme ça sans savoir je dirai sans sexe mais bon , je doute que ce soit la réponse attendue!

Écrit par : faerie | 21/05/2004

Perdu .. Merci d'avoir joué avec nous ;-)
Je rappelle que la demi olive est toujours en jeu !

Écrit par : Mat | 21/05/2004

m'en fou.. j'airai m'en acheter au Paki du coin!

Écrit par : faerie | 21/05/2004

Les commentaires sont fermés.