03/06/2004

Strabisme culturel et théorie pour une approche systématique du replacement dans la conversation. N'importe quoi en language courant.

Comme prévu, je n'ai plus de café. J'ai bien été faire des courses hier mais j'ai zappé le café. Arrache le pingouin ! Il est maintenant H-6 et j'ai encore quelque chapitre a voir. Strategie développée aujourd'hui : achat du monde diplomatique. C'est imcompréhensible , mais ca en jette un max :
"Il faudrait sans doute évoquer sa sociologie du monde intellectuel, qui fait redescendre ce monde et ceux qui la pratique du ciel sur la terre, en reintégrant pratiques et praticiens dans l'ensemble des conditions sociales qui les engendre historiquement. Bien entendu, cette vision réaliste ne pouvait que heurter ceux qui sont attachés à la mythologie du créateur incréé, du penseur sans attache ni racine, et vivent leur conditions privilégiée sur le mode de l'enchantement et de l'illusion, comme si la vie ou l'esprit échappait par essence à toute détermination sociale."
 
 C'est beau non ? Si vous parvenez à placer un truc pareil dans une conversation sans éclater de rire, aucun doute, vous faites partie des baratineurs confirmés . Vous pouvez essayer également "La diakrisis logique n'implique pas de khôrismos ontologique absolu"  mais ca c'est plus difficile. L'enjeu même de l'exercice, est bien de raconter n'importe quoi sur le ton le plus sérieux et assuré qui soit et que personne ainsi ne se rende compte que vous racontez n'importe quoi (le niveau superieur est de vous faire complimenter  pour votre pseudo-culture sociologique ou philosophique). Attention, il y a des gens qui risquent de ne pas prendre ca très bien. Prudence donc sur le choix de votre public-cible.  Petit traité de baratinage : n'existe pas, j'aimerai bien l'écrire mais je suis pas sur d'être suffisamment compétent.. Je cherche coauteur avec expérience: envoyez CV, lettre de motivation, photo et lettre de recommandation à VM, 70 G.N Chatty Road, T. NAGAR , India (rapidement si possible car Andersen Consulting et Mc Kinsey sont sur le coup aussi.)
Thé sucré donc et traces discrètes de ma douce soirée d'hier. Je m'en vais de ce pas étudier les chapitres que je dois encore voir (les même qu'hier) mais je vais d'abord prendre une douche, j'ai de nouveau de l'eau chaude.

11:39 Écrit par Mat | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.