25/06/2004

Essentiel esipode III : glacial, mais pas moyen de s'en passer

   Je ne sais pas si il existe des statistiques précise dans ce domaine : combien de fois par jour ouvrez-vous la porte du frigo?  Fô être sincère sur ce coup la, I (coeur) manger (et boire). Fô être complet aussi : grâce à un miracle métabolique inexpliqué jusqu'à ce jour, il se trouve qu'il n'existe aucun lien de cause à effet entre la quantité ingérée quotidiennement et une très hypothétique prise (ou perte) de poid. Ca ne m'est encore jamais arrivé. Plutôt pratique,j'en convient. Et le mien (de frigo) il est trop trop chouette : il fait ses humeurs , ses petites crises par fois il déprime un peu et j'ai l'impression qu'il est vide (par contre, il existe une réelle relation causale entre son degré d'occupation et mon moral général)  et alors quand il est en forme, je vous explique même pas : tout ce qui est au fond (contre la paroi) se transforme en objet mangeable à moitié identifié : mi-glacon mi-n'importe quoi.
    Et cette petite bête là (le frigo) ca demande une attention constante : faut veiller à sa santé, sinon le bonhomme il vous file entre les doigt et hop ! vous voila dans une situation que je ne souhaite à personne...
 
* location : dans la salle de bain (oui oui je sais)
* temperature moyenne : 6° (brrrr)
* présence constante d'orange (pour les presser)
* le plus fidèle des occupant : un tube de harissa, date de péremption : octobre 2001(pouah)
* occupant(e)s avec le plus haut taux de turn over : encore les oranges (encore du language de manager: turn over, n'importe quoi !)
* poids minimal : environ 40 kilos (suis pas certain a 100%)
* poids max : pfuiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii beaucoup (en tonne ?)
* ses perspectives amoureuses : la chambre froide trois étages plus bas. S'il la voyait, il craquerait surement.. encore un peu de patience : quand je déménage, ils se rencontreront pour se quitter aussitôt (un amour platonique, impossible...)

21:18 Écrit par Mat | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

24/06/2004

Essentiel esipode II : swing en grosse quantité

  Seconde zone strategique : la caisse à cd. Je pourrais quelque peu nuancer ce propos en précisant que ma reserve est repartie sur deux territoires distincts :  une partie se trouve stockée dans une caisse en bois planquée sous la table. J'entrepose la toutes les veilleries et autres achats effectué avec toute la fougue de l'adolescence. Autant dire des trucs que je n'écoute plus jamais et dont, il y a encore un an ou deux, j'aurais à peine osé parlé de peur de me couvrir de honte et de ridicule.  
La seconde moitié se trouve sur l'appui de fenêtre, juste à côté de tout l'équipement nécéssaire à la lecture de ces petites merveilles musicales. Question de facilité d'accès.
 
Il se trouve que la musique tient une place essentielle dans mon quotidien (je peux pas vivre sans), et si vous y réfléchissez bien, il n'est pas beaucoup d'activités domestique qui ne puissent s'effectuer en musique (mis à part regarder la *************). Quand vous y réfléchissez aussi, nous n'aurons jamais assez de temps pour pouvoir profiter de toutes les perles que les musiciens nous apportent depuis, aouw ! ca fait un bail !   En plus, comme je suis fumeur, j'aurais dix ans de moins a vivre que les autres, donc j'ai intérêt à pas perdre trop de temps !
 Et la dernière bonne nouvelle à ce sujet, c'est la baisse de la TVA de à 5,5% sur les cd à partir de bientôt. Un petit instant le temps que je retrouve l'e-mail de la fnac reçu récemment ! Hé excellent , c'est déjà en vigueur depuis le 21 juin !  Bon plus d'excuse la ! Fô que ca swinge ! Les jours d'excellentes dispositions, j'ai trop le dansant et sincèrement , je me déchaine:  Rien de tel que de se trémousser en passant l'aspirateur non ?

19:56 Écrit par Mat | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

23/06/2004

Essentiel esipode I : on est toujours mieux couché que debout

 Il fait 160x200 cm pour 25 cm d'épaisseur.  De grands théoriciens du sommeil s'affrontent pour savoir s'il est plutôt bon ou plutôt mauvais de le laisser a même le sol. J'ai tranché pour l'option "sol". Quand vous pensez qu'il est le siège d'activités aussi essentielles que rêver ou dormir ou fin voila quoi !  Il est equipé d'une couette 100% coton qui en cette période estivale est des plus agreable...agrémentée de cette superbe housse que vous pouvez admirer sur la photo ! (je l'aime vraiment beaucoup)
 
 
 
 
  
 

22:33 Écrit par Mat | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Essentiel mais secondaire : limité à la matérialité !

                  Disposant temporairement (il est pas à moi) d'un appareil numérique, une de ces véritables petites merveille technologiques de ce début de XXIéme siècle, je trouvai la un renouveau d'inspiration pour nourrir le présent blog qui, je dois le concéder fut quelques temps délaissé (pour de très bonnes raisons). Par ailleurs, pour ceux qui sont au courant, je leur apprendrai que les résultats de mes examens est un succes incontestable puisque j'ai reussi avec brio tous les examens pour lesquels j'ai travaillé !  Vous m'en verrez ravi merci !  
Nouvelle source d'inspiration vous disais-je : en cinq étapes , je vous ferez découvrir quelles sont pour moi les choses qui comptent. Je précise qu'il ne s'agira que de choses matérielles: je ne souhaite pas dévoiler ici mes rêves, mes passions ou mes envies: trop intime ! critiquez ou adhérez, peu importe : je vous livre ici quelques éléments permettant, je pense de parfaire votre idée du personnage !     


18:13 Écrit par Mat | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

17/06/2004

Blog : déprioritisation aigue dans mon réferent de valeur (bloggeur, oui mais en dilettante)

Comme quelques-uns d'entre vous l'auront remarqué (peu nombreux, vous m'en verrez rassuré), je me montre quelque peu volage (voir même ô scandale dissipé diront certains) ces derniers temps dans l'élaboration du très captivant récit que je vous livre depuis quelques mois.
   Il s'agit simplement du fait qu' entre mon ***********, ma *********** et mes ********* (je laisse le soin à votre imagination débridée de remplacer les étoiles),  il ne me reste que peu de temps libre et chaque instant passé devant mon écran soulève en moi un écrasant sentiment de culpabilité technologique (Allô Freud ? t'es ou ?)
    Cela étant, d'ici quelques temps,  je tenterai de reprendre un rythme plus adéquats. J'ai bien dit je tenterai : sauf erreur, l'été approche à grand pas non ? (Les fêtes du gazon entre autres)

22:14 Écrit par Mat | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

10/06/2004

1268 explosé depuis un petit temps.

C'est décidé, je renie mes volontés..  Vais acheter un boulier pour apprendre a compter...  La prochaine fois, promis :
1° Je foirerai pas (enfin ca ca reste a voir)
2° Je ne poserais plus d'acte aussi bidon..
 
  Ya personne qui vend un boulier d'occasion ?
 



15:55 Écrit par Mat | Lien permanent | Commentaires (10) |  Facebook |

Pour une approche juridique des strings en dentelle...

Monsieur,

 

J’ai bien reçu votre courriel du 23 mai dernier relatif à la réglementation des dénominations textiles qui a retenu toute mon attention.  Je vous en remercie.

 

Le dernier arrêté royal qui modifie l’arrêté royal du 5 mars 1973 portant sur le réglementation des dénominations textiles transpose la directive 97/37/CE de la Commission de la Communauté européenne du 19 juin 1997 portant adaptation aux progrès techniques des annexes 1 et 2 de la directive 96/74/CE du Parlement européen et du Conseil relative aux dénominations textiles qui a pour but d’harmoniser, au niveau communautaire, les dispositions relatives à la dénomination, à la composition et à l’étiquetage des produits textiles afin de garantir une information adéquate aux consommateurs et d’empêcher que des législations nationales différentes entravent la libre circulation de ces produits.

 

Récemment, et plus précisément le 23 mars dernier, cette directive a été complétée par une nouvelle directive (200434/CE de la Commission).  Au vu des récentes conclusions d’un groupe de travail technique, il était nécessaire, aux fins d’adaptation aux progrès techniques de la directive 96/74/CE, d’ajouter la fibre de polylactide à la liste des fibres figurant en annexes 1 et 2 de ladite directive.

 

Les Etats membres devront mettre en vigueur les dispositions législatives, réglementaires et administratives nécessaires pour se conformer à la présente directive, au plus tard le 1er mars 2005.

Il est difficile de répondre précisément à votre interrogation, ne sachant pas ce que vous reprochez exactement à cette réglementation.

 

Vu la modification récente de la dernière directive apportée par la Commission, j’imagine que la Commission reste vigilante afin de garantir au mieux la protection des intérêts du consommateur.

J’espère avoir pu répondre à votre interrogation.

 

Restant à votre écoute, je vous prie de recevoir, Monsieur, l’expression de mes sentiments distingués.

 

xxxxxxxx President du héhé je ne vous dirais pas


13:40 Écrit par Mat | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

09/06/2004

Sommeil paradoxal, bonnes notes et revue de presse

J'ignore si vous avez vu dans le soir d'aujourd'hui que :
 
1. En hongrie, les notes des élèves seront envoyé par sms à leur parent (il existe, parait-il des petits garnement qui cachent leurs mauvaises notes à leurs géniteurs). Heureusement (pour moi) qu'ils n'ont inventé cela si tard.
 
2. Que Elio Lugaresi à reçu le prix interbrew (je trouve l'idée très drôle) pour ses recherches sur les ronflements et l'insomnie. Je cite "Mais le grand apport du spécialiste italien aura été de montrer à quel point le ronfleur souffre de cet état et pas seulement parce qu'il est fatigué en se levant".
 
J'aime beaucoup lire le soir de grand matin ( fin bon il est 11.36, et non, je ne suis pas un ronfleur) sans compter que je vous passe des articles des plus croustillants pour ne pas risquer d'offusquer qui que ce soit (sincèrement , de tels titre dans le soir, j'en reviens pas)
 
P.S rien a voir : Il n'y a personne qui a entendu quelque chose sur les soirée gazon ? Ca devrait commencer bientôt normalement non ?
 

11:44 Écrit par Mat | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

07/06/2004

Solution à court terme activée

Encore 4 visiteurs (1176 + 4 = 1180) et  rien du tout, car je viens de me rendre compte que je peux légitimement considérer que mes visites à moi ne comptent pas. Une par jour depuis le 10 mars 2004 ( date de naissance de indri.skynetblogs.be) cela fait 88 visites.
   Echéance reportée donc au visiteur 1268 (1180+88). Cela me permettra de trouver une solution définitive au problème que j'ai moi même créé. Je devais pas être dans mon état normal à mon avis ce jour là (mauvaises langues, taisez vous !)
Le 1180ème visiteur , s'il se manifeste, aura néammoins droit au galets bougies et paillettes promises...
 
NB: Merci aux consultants Andersen et McKinsey pour leur efficacité.


12:24 Écrit par Mat | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook |

05/06/2004

Examen de champagne et bourré à la sociologie ou le chemin de la facilité des inversions.

   Debout ce matin depuis 6.00. Examen expédié en 45 minutes et reussi (Seminaire de sociologie). J'ai lu le document à deux reprises, une fois hier soir et une fois ce matin, et la chance m'aidant, c'est passé tout seul (enfin , j'aurais 12 ou 13). Ensuite, j'ai passé mon après midi a boire du champagne sur une terasse de milliardaire du sud de Bruxelles (des gens que je n'ai pas l'habitude de fréquenter, c'est toujours interessant à observer, et qui plus est, vous n'êtes jamais à l'abri d'une heureuse découverte). Une nouvelle nappe aussi, pleine de couleur qui vous explosent les yeux. Elle est fantastique. Vous excuserez la médiocrité du présent post, mais je suis bien champagnisé mine de rien. Je prépare avec plaisir la douce soirée qui m'attend, mais vous n'en saurez pas plus. lsm|@#^€cblmqd v&'iop"u("àç!§ug,v  ! Suis bien allumé moi, aucun doute!
  Bonne fin de semaine ( c'est décidé, désormais, j'évite les anglicismes).
 
P.S Je suis d'une humeur démentielle !

17:58 Écrit par Mat | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

03/06/2004

Arreté Royal du 9 mars 1973, Art. 9 Alinea 2. Extrait du droit belge, Chapitre II

               Suite à la requête que j'avais formulé dans mon post du 23 mai 2004, je suis heureux de voir que mes inquiétudes sont prises au sérieux par des partis qui se veulent proche du citoyen. Pour rappel , je suggérait dans cet e-mail envoyé aux différents partis politiques une réforme de la réglementation portant sur l'étiquetage des sous-vêtements féminins. Je vous suggère de lire ce post ainsi que les commentaires qui s'y attachent pour avoir une vue exhaustive de la problématique que je met sur la table (voir le lien plus bas). Voici le mail reçu ce matin , je vous laisse apprécier cette merveille comme il se doit. Question à 100 points : avez-vous une idée de quel parti il s'agit ? Ma conclusion : ils sont vraiment prêts à n'importe quoi pour prendre une voix ! 
 
"Cher Monsieur,
 
Votre courrier m'est bien parvenu et je vous en remercie.
 
  C'est avec intérêt que j'ai pris connaissance de la problématique que vous soulevez. Votre réflexion nous incite à poursuivre notre combat pour une meilleure protection des consommateurs.
 
 Le [nom du parti en question censuré] n'a pas pris de position spécifique sur une réforme éventuelle de la réglementation portant sur l'étiquetage des sous-vêtements féminins. Nous ne manquerons cependant pas d'être attentif à l'évolution de cette question.
 
 Restant à votre disposition, je vous prie de croire, cher Monsieur, à l'expression de mes meilleurs sentiments.
 
                                                                          Signé le boss du parti en question."
 
 
 Le post concernant cette réflexion : http://indri.skynetblogs.be/?date=20040523#371951

13:10 Écrit par Mat | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

Strabisme culturel et théorie pour une approche systématique du replacement dans la conversation. N'importe quoi en language courant.

Comme prévu, je n'ai plus de café. J'ai bien été faire des courses hier mais j'ai zappé le café. Arrache le pingouin ! Il est maintenant H-6 et j'ai encore quelque chapitre a voir. Strategie développée aujourd'hui : achat du monde diplomatique. C'est imcompréhensible , mais ca en jette un max :
"Il faudrait sans doute évoquer sa sociologie du monde intellectuel, qui fait redescendre ce monde et ceux qui la pratique du ciel sur la terre, en reintégrant pratiques et praticiens dans l'ensemble des conditions sociales qui les engendre historiquement. Bien entendu, cette vision réaliste ne pouvait que heurter ceux qui sont attachés à la mythologie du créateur incréé, du penseur sans attache ni racine, et vivent leur conditions privilégiée sur le mode de l'enchantement et de l'illusion, comme si la vie ou l'esprit échappait par essence à toute détermination sociale."
 
 C'est beau non ? Si vous parvenez à placer un truc pareil dans une conversation sans éclater de rire, aucun doute, vous faites partie des baratineurs confirmés . Vous pouvez essayer également "La diakrisis logique n'implique pas de khôrismos ontologique absolu"  mais ca c'est plus difficile. L'enjeu même de l'exercice, est bien de raconter n'importe quoi sur le ton le plus sérieux et assuré qui soit et que personne ainsi ne se rende compte que vous racontez n'importe quoi (le niveau superieur est de vous faire complimenter  pour votre pseudo-culture sociologique ou philosophique). Attention, il y a des gens qui risquent de ne pas prendre ca très bien. Prudence donc sur le choix de votre public-cible.  Petit traité de baratinage : n'existe pas, j'aimerai bien l'écrire mais je suis pas sur d'être suffisamment compétent.. Je cherche coauteur avec expérience: envoyez CV, lettre de motivation, photo et lettre de recommandation à VM, 70 G.N Chatty Road, T. NAGAR , India (rapidement si possible car Andersen Consulting et Mc Kinsey sont sur le coup aussi.)
Thé sucré donc et traces discrètes de ma douce soirée d'hier. Je m'en vais de ce pas étudier les chapitres que je dois encore voir (les même qu'hier) mais je vais d'abord prendre une douche, j'ai de nouveau de l'eau chaude.

11:39 Écrit par Mat | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

02/06/2004

Pas d'eau chaude mais il y a encore du café.

  Une douche à l'eau froide le matin la comme ca , c'est vraiment pas ma tasse de the. La dernière fois que j'ai eu un problème d'eau chaude, ca c'est plutôt mal terminé : aller retour aux urgence avec en prime trois points de suture au menton sans passer par la case infirmière. Soit ,la prudence s'impose, pas de douche et un café pour me réchauffer. Et demain , j'aurais peut être de l'eau chaude , mais je n'aurais plus de café. Une bonne excuse pour pas trop travailler ca  : je dois absolument aller faire des courses.  Ca commence comme ca puis l'air de rien, je me retrouve à la FNAC. Je me connais (enfin , tant que bien faire se peut). Café chaud donc et traces discrètes de la douce soirée d'hier. Notamment une bouteille de vin blanc ( Las Puertas Chardonnay 2003) , mais un verre le matin a 10.30 tout seul à jeun , c'est un peu limite tout de même (on est doté de plein de mécanismes de régulation en fait: pas trop travailler, pas trop boire, pas trop blogger).
 
Chapitres à voir aujourd'hui :
 
Déterminants de la consommation privée
Déterminants de l'investissement
Déterminants des exportation nettes
L'interaction des différentes composantes de la demande aggregée : le mulitplicateur des chocs exogènes.
 
Plein d'enthousiasme, je vais attaquer. Mais pas de  panique, j'ai déja une stratégie bien en établie : je dois aller chercher du café ( synonime de "je vais aller claquer des €€ à la fnac") et je dois aller porter la housse de mon canape au nettoyage à sec ( ah dites tant que j'y suis, je n'ai plus d'eau chaude ce matin ,  vous pourriez me rendre un petit service? )

11:02 Écrit par Mat | Lien permanent | Commentaires (19) |  Facebook |